jeudi 3 avril 2014

La mort n'est pas la disparition du corps


 « La peur de la mort est une autre absurdité des gens. La première fois que J’ai commencé mon travail, les gens me demandaient : "Qu’en est-il de la mort ?" Je leur répondais : "mais pour l’instant vous êtes en vie pourquoi me questionnez-vous au sujet de la mort ? " Tant de personnes me posaient cette question au sujet de la mort. Pourquoi voulez-vous savoir ? Je vais vous en parler maintenant. Ainsi, c’est une autre idée folle que de penser qu’on devrait en savoir au sujet de la mort, sur ce qui va se produire, et ce qui se produit. Une fois que vous êtes mort, c’est fini, vous n’avez plus rien à faire après cela, alors à quoi ça sert de savoir quand on va mourir  et ce qui va vous arriver ? Ce qui doit arriver arrivera. Nous ne posons jamais la question: "quand je dors, qu’est-ce qui m’arrive?" N’est-ce pas? Et la mort est un sommeil permanent et on s’en inquiète tant, qu’il nous faudrait savoir ce qui va se passer après la mort. On doit mourir au moment où on doit mourir, parce que tout ce qui est né doit mourir.
Mais vous savez bien que vous avez la vie éternelle. Vous ne pouvez jamais mourir.
La mort n’est pas la disparition du corps. La mort, c’est lorsque vous n’avez plus aucun contrôle sur la vie de votre âme. Une fois que vous êtes une âme Réalisée, vous avez le contrôle, tous les pouvoirs pour amener votre âme où vous voulez qu’elle soit : renaître si vous le désirez, ou non si vous ne le voulez pas, naître avec les personnes, dans les familles, dans les communautés, que vous désirez, où vous le désiriez.

Je sais qu’il y a de nombreuses grandes  âmes qui se sont incarnées  bravement, dans des sociétés qui sont en train- Je dois dire – de se détériorer et courent le danger d’être détruites, suite aux bêtises qu’elles font. Donc cette occurrence, le fait que nous ayons peur de la mort, est absolument absurde pour des Sahaja Yogis. Pour quelle raison penser à votre mort ? Il n'y a rien qui soit comme la mort pour vous, car vous avez la vie éternelle. Ce n'est pas que vous allez conserver le même corps ; il se peut que vous changiez de vêtements, mais vous êtes vivant, vous êtes conscient, et vous savez que, même si ce corps n'est plus là, vous existerez tout le temps, pour Sahaja Yoga, pour tout ce qui doit être fait au nom de la Réalité. Donc vous devez connaître votre place en tant qu’êtres éternels : ce qu’est votre travail, ce qu’est votre idéal, ce que vous devez faire.

Aussi, vous devez vous débarrasser de cette idée de la mort, car la mort n’existe pas pour vous, c’est terminé. De plus, tous ces gens qui ont peur de la mort continuent d'avoir les assurances, ceci, cela, tous les casse-tête, vous voyez. Et en fin de compte, qu’est-ce qui se passe? Toutes les choses de ce monde, vous les laissez ici et vous mourrez. Il y a -Je ne crois pas que quiconque pourrait transporter ne serait-ce qu’un grain de poussière avec cette âme qui s’en va. Mais dans votre cas, lorsque vous n'êtes plus sur terre, soi-disant, alors vous n’emportez aunes de ces choses matérielles, parce que vous y avez déjà renoncé. Vous ne vous y intéressez plus, vous n'êtes pas matérialiste.
Ainsi votre Esprit est libre. Et quand vous mourez, ce qui vous arrive est très simple : vous vous sentez libérés, absolument, et ensuite vous ressentez votre liberté, totalement. Et vous pouvez décider ce que vous voulez faire. Tout est sous votre contrôle, selon vos propres désirs, tout fonctionne.
Vous ne sentez pas que vous êtes sortis de votre corps, et c’est ce que Je devrais vous dire: n’ayez pas peur de la mort. Mais au contraire, vous devriez l’accueillir car vous vous sentirez plus bien libres, bien plus à l’aise. Vous ne connaissez pas les autres problèmes que vous devez, en tout cas, poursuivre dans ce monde à cause de ce corps.
Par exemple comme : "Je dois prendre des médicaments, je dois prendre des vitamines", vous n'avez rien à prendre, vous n'avez besoin de rien. Que ce corps meure est une très bonne idée. Rires.  Il est tellement gênant, vous voyez, tout le temps, malgré le fait que vous pouvez dire: "Je ne me soucie pas de ce corps et tout le reste", mais ce corps ne vous quittera pas. C'est la chose la plus collante que nous ayons, c’est notre corps. Rires Donc, oublier la mort devrait être la chose la plus facile à faire pour vous. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Sahasrara puja, Cabella, Italie, 07/05/1995
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire