samedi 22 mars 2014

Comment reconnaît-on les vrais maîtres spirituels des faux?



Barbara: J'ai une question qui est importante pour moi et pour beaucoup de gens qui sont à la recherche de quelque chose, ou qui cherchent peut-être ce que vous appelez la Réalisation du Soi ou Sahaja Yoga ou quelque chose. Certains d'entre nous ne savent pas exactement ce que c'est.
Shri Mataji: Oui, oui.
Barbara: Mais nous constatons qu'il y a beaucoup de professeurs. Comment reconnaît-on les enseignants que vous pourriez appeler frauduleux, des vrais enseignants? C'est tellement difficile car ils semblent tous être en mesure de nous inspirer d’une certaine façon et nous donner des expériences. Comment savons-nous qui enseigne quelque chose de vrai ou qui est trompeur?
Shri Mataji: La première et la plus importante des choses, c’est que si quelqu'un vit de votre argent, ce n'est pas un gourou. Un gourou ne vivra pas sur les revenus de ses disciples. Mais ici,  il y a des gens qui ont fait construire des palais, qui ont acheté des avions et des voitures achetées, et cela. Je veux dire, c'est quelque chose qu’il faut comprendre, c'est tellement, si ouvertement,  à vous de comprendre. Je veux dire, Je ne peux pas imaginer quelque chose de plus évident à voir que cela, que c’est que c'est une vie de parasite. Et, vous ne pouvez pas avoir un parasite comme gourou. Il peut y avoir des parasites, mais pas vos gourous. C'est l'une des choses, et si vous – Rires.
Je veux dire, vous pouvez retenir certaines personnes, vous savez, si vous le voulez, car vous êtes quelqu’un de riche, alors vous pouvez en conserver quelques uns, c'est autre chose. Mais on ne peut pas les prendre comme gourous. Un gourou doit être une personnalité plus évoluée voyez-vous.
Or, vous avez vu le Christ, qui était une si formidable Incarnation, n'a pris de l'argent de personne. Il était le fils d'un charpentier et il faisait lui-même de la menuiserie et il a vécu comme un homme modeste. Il n'a jamais vécu avec de grosses voitures et dans de grandes maisons, ce n'est pas nécessaire, car une telle personne est en elle- même un très grand roi, voyez-vous, comme un grand empereur. Elle n'a besoin de rien. Un empereur n'a besoin de rien car rien ne peut lui apporter du bien-être, si ce n’est que lui-même se trouve dans un bien-être absolu. Ainsi, une telle personne ne désire rien. Donc, vous devez comprendre qu’une telle personne n'a besoin d’aucun confort, elle peut dormir à même le sol, elle peut dormir n'importe où.
Or, dans cette vie, Je dois dire que Je viens d'une famille aisée ou que Je suis marié à un homme assez riche, peut-on dire, selon votre façon de voir. Mais en ce qui me concerne, Je peux dormir n'importe où. Je n'ai aucun problème. Je n'ai pas de problème de nourriture, pas de problème de sommeil, n'importe où, pas besoin de  confort. Et, Je trouve que cela, c’est indigne pour moi de vivre sur les revenus d’autrui. Ce n'est pas correct. Mais vous êtes mes enfants. Supposons maintenant, que vous m’apportiez une fleur ou quelque chose, c'est bien, mais Je ne peux pas construire un palais et toutes ces choses avec votre argent. C'est absurde. Totalement absurde!
Donc, une chose à savoir, c’est que cela amadoue notre ego de pouvoir s’acheter le gourou, de pouvoir acheter notre Réalisation du Soi. Vous voyez, c'est une flatterie très subtile. Et, c'est comme ça que les gens acceptent, vous voyez. Ils ne veulent pas accepter une personne qui dit: "vous ne pouvez rien offrir." C'est trop pour eux.
Ou peut-être que, deuxièmement, il se pourrait être que les gens pensent que si vous payez quelque chose, cela vous rattache à celle-ci, vous devez continuer envers et contre tout. Par exemple, vous avez payé pour une place de théâtre et vous découvrez que la pièce est totalement horrible, vous ne pouvez pas le supporter, mais il vous faut passer par là parce que vous avez payé pour cela. C'est la nature humaine, vous voyez ?
Barbara: Oui
Shri Mataji: C'est la nature humaine. Je l'ai constaté. Ils font comme cela, et c'est ainsi que cela fonctionne. Mais c'est un niveau très primaire dont Je vous parle. Mais c'est niveau très primaire dont Je vous parle. Mais à un autre niveau, ce serait qu’il a été promis qu’en ces temps modernes, vous deviendrez des prophètes, que vous devez devenir des prophètes. Donc, vous devez voir si grâce à cela, vous êtes devenus des prophètes. Le plus simple, c’est d’observer les disciples de cet homme.
N’importe quel  X,Y ou Z dit être un gourou – alors, que se passe-t-il avec son disciple? Est-il un homme libre? Possède-t-il la connaissance? Maîtrise-t-il quelque chose? Qu’a-t-il réalisé en étant avec cette personne?
Maintenant, vous avez vu ici, il y a des Sahaja Yogis, l’un meilleur que l’autre. Vous leur parlez, ils ont la connaissance. Certains d'entre eux ne m'ont rencontrée que, disons, depuis  huit jours ou dix jours tout au plus. Ils sont devenus des érudits. Donc, vous devriez voir ce qu'ils ont réalisé, ce qu’est leur style de vie, leur mode de vie, la façon dont ils se comportent. Et, il ne peut y avoir de secret à ce sujet, voyez-vous, comme avec la mafia où vous ne parlez pas des choses, et "vous ne dites pas cela, et vous ne devriez pas faire cela." Bien sûr, pour Sahaja Yoga, la vérité est exposée progressivement, mais ce n'est pas comme le fait de donner de l'argent sans que personne ne le sache.
Tout le monde sait tout sur Sahaja Yoga, vous voyez. Or, supposons que nous ayons à construire un ashram, par exemple. D’accord, vous construisez votre ashram, vous rassemblez de l’argent, faites ce que vous voulez et savez ce qu’il en est. Cela ne me concerne pas. De plus, entre vous, vous devriez savoir comment vous avez obtenu l'argent, comment vous l’avez dépensé, quel a été le budget et tout ça. Parce que vous pouvez payer pour un ashram, mais pas pour votre Réalisation. Une chose très importante c’est ce que vous en tirez, c’est important que vous deveniez un prophète. Êtes-vous devenu un prophète? 

Puis, troisièmement, vous devez savoir que si vous passez de l'un à l'autre, ce que nous appelons du "gourou shopping", cela signifie que vous n'avez pas trouvé (ce que vous cherchiez). Sinon, vous vous arrêteriez simplement. Mais certaines personnes sont si faibles qu'elles s'installent avec un gourou et s’en est fini d’elles. Vous devez toujours regarder les gens qui vont chez ces gourous, voir ce qu’ils ont reçu. Ont-ils reçu leur transformation? Parce que nous en sommes à l'âge de la transformation.

Barbara: Mataji, qu'en est-il des enseignants ou des gourous qui produisent des miracles. Vous allez voir un gourou qui matérialise quelque chose de nulle part et qui va dire: "C'est divin." C'est un -.
Shri Mataji: Ce n'est qu’un tour de passe-passe, qu’un tour de passe-passe. Et aussi, voyez-vous, par exemple, quelqu'un dit, "je fais apparaître un diamant." Pourtant, ces gens viennent de l'Inde : pourquoi ne résolvent-ils pas les problèmes financiers de l'Inde? Rires et applaudissements.
En second lieu, vous voyez, on peut les contester à chaque point. Vous devriez dire que- alors d’accord. Un monsieur est venu me voir et m’a dit que : "Il m'a donné un diamant."

J'ai dit: "Pourquoi à vous? Combien de diamants possédez-vous? "

Il a dit : "Des centaines".
Alors j'ai dit: "Pourquoi vous en a-t-il donné un? Il aurait du le donner à votre chauffeur qui n'en possède aucun." Vous voyez, voilà ce que c’est. Ce n’est donc qu’un tour de passe-passe. Vous devriez voir ceux qui matérialisent (des choses) : que vous ont-ils donné? Ils doivent vous donner quelque chose d'éternel. S’ils parlent de Dieu, Dieu ne va pas vous donner de diamant. Quel est le Dieu qui a donné des diamants aux gens? Avez-vous entendu parler de quelqu'un donnant des diamants? Non! Rires.
Donc, vous devriez demandez quelque chose qui soit le plus élevé, qui soit suprême.
Maintenant, la quatrième chose qui est très importante, quelles que soient vos expériences - par exemple, certaines personnes commencent à se mettre à sauter, d’autres à crier, certains commencent à se comporter comme des animaux. Et, ils disent-ils : "Oh, c'est ce qui sort de nous. Nous éliminons, vous voyez." Ils se sentent très mal, ils attrapent des maladies horribles, ils ont des ennuis et développent des douleurs et toutes sortes et des contorsions. Ils disent: " Maintenant, votre subconscient apparaît."- Il n’y a rien à faire ressortir, c'est une chose que vous devez savoir.
Le subconscient, comme Je vous l'ai dit, se trouve sur ​​le côté gauche et le supraconscient sur ​​le côté droit. Ce que vous devez faire, c’est de vous élever par le centre et surgir.
Au-dessus de votre tête trouve la Superconscience et quand vous devenez cela, alors vous développez la Conscience Collective.
Donc, à ceux qui veulent que vous redeveniez comme des grenouilles, vous devez savoir que vous n'allez plus redevenir des grenouilles, ce n'est en aucune façon de l'évolution. L'évolution doit élever, non pas transformer en grenouilles ou en vers de terre, voyez-vous. Et si vous commencez à ramper, c’est de l’hypnotisme, tout simplement. N'importe quel hypnotiseur peut faire ces trucs, vous voyez. C'est du simple mesmérisme. Et croire alors que vous éprouvez de l’obédience et tout le reste, c’est une absurdité, vous voyez. Cela n'a pas de sens pour la Réalisation. Par la réalisation, vous devenez simplement le maître. Vous en devenez le maître.
Il y a beaucoup de gens qui sont venus dans ce pays et vous ont attiré par leurs conférences aussi. Faire de grands discours sur Brahma, Atmatatva, sur ceci, cela, et le reste - ce n'est pas ainsi que vous pouvez- C'est ce que le simple mouvement de balancier fait : il passe du sermon chrétien au sermon hindou et du sermon hindou au sermon islamique, et de là, au sermon rabbinique. Et ça continue comme ça, vous voyez. Ce n'est pas le chemin. Vous devez vous élever plus haut, en vous-même. Et, c'est pourquoi ceux qui font des sermons sur ces choses sont vraiment, peuvent parfois être très, très dangereux. Et, tant sont morts de cancer, de ceci, de cela. Je ne sais pas quoi dire sur ces gens qui vont voir ces personnes ont de très gros ennuis et souffrent tellement. Et puis, en plus de cela, quand tout cela se produit, ils disent que, "Vous devez souffrir." C'est une très bonne excuse. Rires. "Vous devez souffrir." Vous devez payer pour souffrir. Donner de l'argent pour souffrir. Rires. Et puis les gens continuent de souffrir.
Maintenant, Je dois vous dire une chose : le Christ a souffert pour nous. Nous n'avons plus besoin de souffrir. Ceux qui nient ses souffrances devront continuer à souffrir. D’accord, allez-y! Mais il a souffert pour nous. Il n'est pas nécessaire pour nous de souffrir davantage. Quand il est éveillé en nous, Il enlève tout ce qui est notre ego, c’est à dire nos karmas, notre surperego, c'est-à-dire nos conditionnements,  il les retire complètement, et vous ne faites qu’un avec le Divin. Il n'est pas nécessaire pour quiconque de souffrir et cette idée de la souffrance est tout à fait absurde. Vous ne devriez pas souffrir du tout.
Barbara: Bien! Rires.

Shri Mataji Nirmala Devi, interview à la radio "Kazu". Santa Cruz, Californie, 01/10/1983.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire