dimanche 5 janvier 2014

Une méditation sans effort

 
« Lorsque vous mettez vos mains vers moi, c'est un mantra, c’est suffisant, ce geste lui-même est un mantra. Vous voyez, il n'est pas nécessaire d’en dire plus, mais la pensée, Je crois, celle que vous avez en tête, l'émotion devrait être : "nous avons maintenant ouvert nos mains à (ces vibrations) et cela devrait fonctionner." Lorsque vous ressentez totalement cette émotion, il n'est pas besoin de dire quoi que ce soit d’autre, et vous allez au-delà (des pensées). Donc, il faut ne pas faire d’effort, absolument aucun effort.
Voilà ce qu’est la méditation. La méditation, c’est pour votre propre ascension ; c’est pour l’augmentation de votre valeur que vous devez méditer.

Mais une fois que vous entrez en méditation, vous obtenez également des pouvoirs. Par exemple, en devenant gouverneur, vous obtenez alors les pouvoirs d’un gouverneur. A ce moment-là, vous n'avez pas à penser à quelqu'un d'autre, vous ne mettez pas votre attention sur quelqu'un d'autre, mais vous recevez simplement, vous les recevez.

Ne pensez à aucun autre problème, mais pensez au fait que vous devez être sans effort, absolument à l’aise.
Cela fonctionnera mieux avec les gens qui se contentent de recevoir. Vous avez des problèmes, c'est pourquoi vous êtes ici, mais vous ne pouvez pas les résoudre, ils doivent être résolus par la Puissance Divine. Il faut comprendre cela intégralement : nous ne pouvons pas résoudre nos problèmes. Résoudre nos problèmes est hors de notre portée. Donc, laissez-les entre les mains de la Puissance Divine et vous exposez-vous (aux vibrations) avec facilité, absolument sans effort.

Asseyez-vous confortablement et correctement, les deux pieds en contact avec le sol, les deux mains détendues, comme ça.
Mettez-vous à l'aise, vous ne devriez pas du tout vous sentir mal à l'aise.
Vous devez vous sentir très à l'aise parce que si vous restez assis pendant un certain temps et que vous essayez de mettre votre attention sur moi, en vous, si vous le pouvez, sur ma Kundalini si vous le pouvez...- juste comme ça, les mains devraient être comme ça (ouvertes) pour recevoir (si vous étés mal à l’aise cela ne fonctionnera pas).
Donc, l’aisance est le mot clé, ne faire absolument aucun effort, que vous méditiez devant moi  ou devant ma photographie. »

Shri Mataji Nirmala Devi, « conseils sur la façon de méditer », Londres, 01/01/1980
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire