jeudi 30 janvier 2014

Le travail d'une mère



« La base de la famille c’est l’amour et la compassion. Ceux qui ne possèdent pas ces sentiments ne peuvent avoir de bonnes familles. J'ai vu - parfois parmi les Sahaja Yogis- que certains qui travaillent pour gagner de l'argent, qui sont instruits, regardent parfois de haut ceux qui ne sont pas si bien lotis. Ou alors que les femmes au foyer qui travaillent à la maison, s’occupent des enfants, faisant grandir leur famille, ne sont pas traitées avec autant de respect qu’une secrétaire qui travaillerait dans une entreprise.
Je ne sais pas pourquoi les femmes ont ce genre de masculinité. Pourquoi devraient-elles pensent qu'elles sont supérieures aux femmes au foyer qui travaillent dur, qui cuisinent, s’occupent des enfants, portant tout le poids de la société ? C'est quelque chose qui, Je crois, manque beaucoup en Amérique et aussi dans des pays occidentaux.

Quand l'argent devient important, si l’argent est important, alors le principe de Lakshmi n'est pas respecté. C’est très surprenant. L'argent est un aspect des bénédictions de Shri Lakshmi, mais Gruhalakshmi, (qui correspond au côté gauche du chakra du Nabhi) celle qui est la maîtresse de maison, n'est pas respectée. Et suite à cela, Je vous le dis, de très mauvaises choses peuvent advenir. Vous pouvez travailler, vous pouvez être éduqués, mais vous devriez être en mesure de vous occuper de votre famille, de son confort et de son unité. Si au lieu de cela, les femmes instruites, Je les appelle les femmes masculines, pensent qu'elles sont supérieures, elles se trompent lourdement. En aucune façon, l’homme n'est supérieur à la femme…Mais la femme qui travaille durement dans son foyer, avec amour, qui s’occupe de ses enfants, de la famille, n’est en aucune façon inférieure à celle qui travaille en entreprise. De telles femmes doivent être respectées par leur mari, par les hommes, les membres de la famille  - pas seulement cela, mais tous les Sahaja Yogis doivent respecter de telles femmes qui ont une tâche si difficile. J’ai été moi-même une femme au foyer, et Je sais ce qu’est que de s’occuper de la maison, des enfants, de toute l’organisation totale et du budget, si l’argent est limité. Cet ego (lié à l’argent) doit disparaître.

L'autre jour, une dame est venue m'interviewer et m’a demandé :
- Comment se fait-il que dans ce monde d'hommes, vous soyez tellement respectée?"
- Ce Monde des hommes ?
Je me suis vraiment mise à rire.
- Il se peut que vous pensiez que ce monde soit celui des hommes, Je ne comprends pas cela. Peuvent-ils exister sans les femmes?
Mais J’ai été très surprise de sa question parce qu'elle a dit :
- Même en prison, les criminels sont tellement respectueux envers vous, comment est-ce possible? Comment peuvent-ils avoir autant de respect pour une femme ?
- Il y a une chose que Je ne peux pas comprendre : les criminels ont-ils une mère ou non ? Ceux sont tous les hommes, n'ont-ils pas de mère? Ils ont tous une mère et ils respectent les mères.
La chose à savoir, c’est qu’une femme est beaucoup plus importante que l'homme en ce qui concerne les enfants. Mais j'ai même vu des dames, qui pensent être très capables, essayer de tout contrôler, cela crée des problèmes. Car le travail d’une mère n'est pas de contrôler. Son travail consiste à aimer, à donner de la compassion et c'est la qualité de la femme qui se perd chez les femmes occidentales, soi-disant supérieures. C'est une chose très dangereuse. Je pense personnellement que si une telle chose arrive, les familles seront détruites, personne n’aura plus de respect pour la femme qui s'occupe de son foyer. Et pour la famille, elle représente plus qu'un Premier ministre, Je dirais, et elle doit être respectée et comprise.
Aujourd’hui, Je pense qu’il est important de dire que vous devriez tous comprendre la valeur des femmes au foyer. C’est un travail énorme que d’être une mère au foyer. Je suis moi-même passée par là et sais ce que c’est. Si on ne respecte plus les femmes au foyer- elles s’occupent aussi des enfants.
Les enfants sont les citoyens de demain. Qui va les former, les éduquer ? Ces femmes masculines n’ont pas d’enfants parfois, donc elles ne savant pas quels sont les problèmes des enfants. Au moins, vous devez comprendre la responsabilité des ces femmes qui résolvent les problèmes de leurs enfants. Vous voyez, le point vraiment crucial qui fait que les sociétés occidentales s’écroulent, c’est que dans leur culture, il n’y a pas de place pour la mère.
Donc les femmes, qui sont des mères et s’occupent de leurs enfants, ne devraient en aucune façon se sentir amoindries. Elles ne devraient pas se sentir inférieures à quiconque qui se croit quelqu’un d’important. Foncièrement, on doit avoir de bonnes familles. La collectivité doit d’abord réussir au sein de la famille. Les enfants doivent être éduqués correctement. Ils doivent être élevés d’une bonne façon. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Adi Shakti Puja, Canajoharie, Etats-Unis, 01/07/2000

Peinture: laque "Mère & Enfant" , commerce équitable avec le Vietnam (lien hacké)
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire