dimanche 1 décembre 2013

La vérité est amour, l'amour c'est la vérité


 
« Par exemple, quelqu'un qui est en accord avec la vérité ne se préoccupe pas d’idées stupides concernant la religion, même concernant la religion "sahaj". Il ne se préoccupe pas de savoir si cela est "sahaj" ou non "sahaj" : il va au-delà de cela dans le sens où il voit une vérité globale en lui-même. Il voit la Vérité qui est omniprésente. Il ne la voit pas seulement, mais il sait, il la ressent, et il est dans le vrai. Donc, lorsque le dharma  s’épanouit dans la vérité, c’est un événement merveilleux, et cela devrait vous arriver à tous.
Beaucoup de choses peuvent persister si vous n’en êtes qu’au niveau du dharma. J’ai vu des gens partir dans l’ego, faire de l’argent, quelque fois il ne me demande même pas et continue à faire leurs affaires, ce qu’il ne devraient pas. Et ils font des choses qui ne sont pas bonnes pour Sahaja Yoga. Il n’y a aucune humilité à ce sujet et ils ne comprennent pas si ce dharma est en accord avec la vérité ou non.   
Donc nous devons aller jusqu’aux fondements du "dharma" qui est la vérité. Comme cela a été décrit auparavant, c’est l’arbre de vie dont les racines sont plongées dans le cerveau, et les branches dans le corps. Donc, vous devez allez jusqu’aux racines de chaque chose et c’est le point que vous atteignez quand vous êtes irrévocablement établi au Sahasrara. C’est dans le Sahasrara que se trouvent les racines de toutes nos idées, ou dirons-nous, de tous les "swarupas" (formes) que nous avons pris. Nous sommes devenus intègres, "dharmic", maintenant. Quelle est la racine du dharma? Pourquoi devrions-nous être  "dharmic" ? Pour quelle raison ?
Il existe beaucoup de gens au monde qui sont extrêmement fourbes, "adharmic", et qui vivent très bien. Selon, dirais-Je, les apparences, on a l’impression que ce sont des gens très heureux, qu’ils sont très bien, qu’ils s’amusent, alors que nous serions peut-être privés de tous les soi-disant divertissements de ces personnes.
Ainsi, au niveau du seul dharma, des choses deviennent très importantes pour nous, qui ne sont pas forcément en accord avec la vérité. Il existe tant d’exemples comme cela que Je pourrais vous montrer, la façon dont certains Sahaja Yogis vacillent. Même après avoir atteint le stade du dharma, ils chancèlent. J’ai vu des gens abandonner la drogue, l’alcool, et d’autres sortes d’addictions, même améliorer leur langage, et dirons-nous, J’ai vu leur comportement changer, ils sont devenus des gens plus humbles, c’est sûr. Mais, ils sont conscients d’être intègres, et cette conscience (de leur valeur) doit disparaître.
Au niveau du Sahasrara, cette conscience (de votre valeur) disparaît car la vérité est amour et l’amour, c’est la vérité. C’est le point où la Kundalini rencontre le chakra du cœur, comme vous le savez, le Pita (siège) du coeur est ici. (au centre de la grande fontanelle, au sommet du crâne). Donc, quand la Kundalini traverse le charka du Coeur (au niveau du centre de la fontanelle), ce qui commence à s’écouler dans le cerveau, dans le Sahasrara, c’est la vérité, mais une vérité qui est amour.

Il existe une différence entre la vérité en elle-même et la vérité qui est amour. C’est par amour pour la prostituée que le Christ s’est interposé. Il s’est appuyé sur les fondements de la vérité, pas de doute, mais ce qui s’écoulait de son cœur, c’était de l’amour, de l’amour pur. Ainsi, lorsque nous éprouvons un amour pur pour quelqu’un, nous voyons les choses sous un autre angle, nous voyons la personne sous un autre aspect, et notre façon de la voir devient très douce. Sinon, la vérité peut être très amère, peut être douloureuse. Mais la vérité qui est ornée d’amour, est comme une fleur sans épine.

Il est très intéressant de voir comment une personne qui déverse de l’amour et se tient dans le vrai. C'est la personnalité que vous devez être. Or, nous pouvons entendre un exemple pour comprendre cette expression de l'amour. Supposons que Je rencontre quelqu'un et qu’il dise toutes sortes de choses horribles au sujet de quelqu’un d’autre. A ce moment là, Je ressens un amour immense pour lui ainsi que pour la personne dont il dit toutes ces choses. Alors ensuite, Je dis tout à fait un mensonge, un mensonge qui est aussi une vérité d’une certaine façon. Je lui dis: Regarder, ce que vous me dites. la personne dont vous venez de me parler vient juste de chanter vos louanges tout le temps, et maintenant, vous parlez de la sorte ? Or, en fait, ce n'est pas vrai, mais vous utilisez le mensonge, l’inverse de la vérité, pour faire ressortir une amitié entre ces deux personnes. Voici ce qu’est le travail de l’amour ; il essaie de rapprocher les gens les uns aux autres, il essaie de dire des choses qui les réuniront. Donc, toutes les méthodes de division que nous avons utilisées jusqu'ici disparaissent et nous essayons de comprendre quelle est la méthode par laquelle nous pouvons unir le cœur des gens.
Vous êtes dans la Conscience Collective, mais cette Conscience Collective, si elle est superficielle, vous pouvez (déjà) obtenir d'excellents résultats, comme vous l'avez fait jusqu’ici. Peut-être que vous pouvez construire de beaux ashrams, vous pouvez faire tout cela. Mais quand la Conscience Collective est remplie d’amour, la joie de la Conscience Collective est totale. Or, les gens parlent de la paix. Vous ne pouvez pas avoir de paix sans cette prise de conscience que nous appelons la Conscience Collective. Mais en cela aussi, il faut le "tattwa"  primordial  qui est le principe de l'amour….
yons de comprendre quelle est la méthode par laquelle nous pouvons unir le cœur des gens.
Et une fois que ce principe commence à se développer, vous serez surpris de la façon dont nous pouvons changer ce monde. La plupart des problèmes, des problèmes humains, sont dus à la haine. Et on entend couramment: "Je hais, je déteste." C'est absurde, c'est un péché de haïr. Pourquoi détestez-vous quelqu'un? Vous pouvez haïr le péché, vous pouvez haïr le mal. Mais vous ne devriez pas haïr les gens juste pour le plaisir de haïr. Cette haine, que nous avons, est responsable de tous les problèmes que nous avons eus jusqu’ici. Parce qu'une personne devient très puissante, en divisant les gens, elle devient très puissante.
Et ces actes de division ont vraiment écrasé tant de pays. Par exemple, notre pays a été divisé par les Britanniques. Maintenant, ils veulent se diviser, cela n’a pas de fin. En nous divisant, que s’est-il passé ? Tous les pays qui se sont éloignés de l'Inde souffrent beaucoup. Ces gens, qui ont essayé de diviser le pays, pensaient qu'ils allaient devenir des Premiers ministres, ceci ou cela. La plupart d'entre eux ont été assassinés par leur propre peuple. Vous pouvez voir clairement comment la haine se manifeste : elle commence à partir d'un petit point et se manifeste partout. On peut voir cela très clairement, dans n'importe quel pays étant divisé. Il n'est pas nécessaire de diviser un pays. Cela crée plus de haine et plus de problèmes. De même manière avec Sahaja Yoga, nous ne devrions pas penser à avoir des divisions.»
Shri Mataji Nirmala Devi, Sahasrara Puja, Cabella, Italie, 04/05/1997
Publié par dictionnaire sahaja yoga


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire