mercredi 6 novembre 2013

C'est ça l'amour




« Comment aimer? Notre idée de l'amour nous vient de notre ego. L'amour, c'est un mari ou un amant qui doit vous apporter une fleur et la femme qui doit sourire, que vous ayez envie de sourire ou pas, vous devrez sourire. L'idée de l'amour est une sorte de fiction. Mais il est juste de dire que " nous tombons amoureux" donc on tombe, vous devez tomber, vous ne pouvez pas vous élever dans l'amour. Rires
Et tant de Sahaja Yogis m'ont dit : " Mère, nous ne sommes pas encore tombés amoureux. "  Rires
Comme si un piston allait vous donner une certaine forme ou Je ne sais quelle sorte de fiction, c'est un truc vraiment dramatique. Ils mettront 3 ans pour tomber amoureux et 2 jours pour divorcer. Rires
Donc, décrire l'amour de la façon dont les êtres humains le comprennent, c'est impossible. C'est une absurdité. Tout est fait par votre ego. Vous devez le faire à partir du cœur, mais où est le coeur ? Il est tout recouvert par l'ego. Donc, l'idée de l'amour n'est rien d’autre qu’une expression très subtile de votre ego. Que ce soit l'amour d'une mère ou l'amour d'un père ce "moi, je" est là. Comme mon fils, ma fille, ma femme… Rires et ce "mon" et ce "mien" ne sont pas de l'amour.

Nous voulons aimer les autres, comment pouvez-vous aimer quand vous analysez tout sur tout le monde ? Vous étouffez complètement la personne par cela. Par exemple, J'adore cette fleur, Je veux aimer cette fleur. Donc, en tant qu'être humain, Je vais la décapiter, lui enlever chaque pétale, en faire une belle pâte, puis la manger et ensuite dire " J'ai vraiment adoré." Ce n'est pas comme cela qu’est l'amour. C'est un état de votre cœur. L'amour est vraiment le sentiment de donner, le sentiment de ce qu'on appelle le sacrifice, les gens l'appellent "sacrifice". Par exemple, quelqu'un m'a dit: "Oh! Vous êtes en train de sacrifier vos vacances. "
Il s'agit de donner. Et la joie de donner, c’est l'amour, mais lorsque vous essayez de juger et de décider de tout à un niveau très matérialiste, cela devient alors une farce. Par exemple, vous avez un amant qui a été dans l'armée Suisse. Alors, lorsqu'il rentre chez lui et il a déjà fait poussé une grosse moustache, et il continue à tourner sa moustache en disant : "tu ne m'as pas encore dit bonjour. " Rires

Puis il met son pied gauche en avant puis le pied droit sur le côté, et ensuite se met à l'aise et dit: "C'est bon, embrassons-nous. " Rires
Et puis vous faites deux, trois pas à gauche pour aller près de lui. Il mesure l'angle de votre front, puis il vient vous effleure et c’est terminé à nouveau, de nouveau il se balance (d’un pied sur l’autre).
C’est comme ça, ce n'est pas de l'amour. C'est un état d'esprit que l’on doit atteindre. Là, on ne juge personne. Vous voyez bien qu'il y a un défaut, mais vous l’enveloppez de votre amour, vous en faites une belle perle. C’est comme l'éclat du soleil qui se répand partout, qui ne voit pas les défauts ni ne compte les feuilles, il donne simplement, donne et donne. C'est ainsi que l'on doit atteindre cet état, ​​où l’on donne sans considération de (possessivité) ou de considération matérielle et autres méthodes d’approches absurdes et primaires. Laissez votre cœur fondre, laisser l’amour glisser. C’est vous qui en profitez, personne d'autre, c’est vous qui apprécier vraiment. Si d'autres se mettent en colère contre vous, alors quoi ? S'ils disent quelque chose d’absurde, alors quoi ? Ce n’est pas eux que vous appréciez, c’est vous-même. Voici ce qu’est l'amour véritable et non une farce. Car sur l'amour, J’en aurais des livres à écrire. Si tous les océans devenaient de l'encre et le ciel du papier, Je ne pourrais toujours pas le décrire. C'est tellement beau, cela donne tellement d'énergie, c’est si radieux. Je ne peux pas vous dire combien de mots il faudrait pour décrire cela.
C’est un amour qui est à accomplir, c’est le véritable  amour, pas comme celui que les êtres humains décrivent. Il (vous) apporte le pardon et vous appréciez cela. Il (vous) donne une confiance totale en vous-même, il vous donne un total respect de vous-même et d'autrui. C’est la communication de l'Esprit avec les autres, ce n'est pas rationnel, il se peut que cela ne soit pas logique. Nous ne pouvons pas expliquer la grâce de Dieu. Par exemple, un archevêque de la magie noire obtient sa Réalisation. Je suis séduite. Je suis séduite par la grâce. On a donné à ceux qui allaient en enfer la beauté du Soi. Pouvez-vous le décrire avec des mots humains ? Vous ne pouvez pas. C'est ça l'amour. »
Shri Mataji Nirmala Devi, discours aux Yogis. Paris, 20/06/1981

Le sens du "mien" n’est pas de l'amour, c’est de la possessivité. P
ublié par dictionnaire sahaja yoga

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire