jeudi 29 août 2013

La plus grande possession est l'amour


« Vous devez devenir ces gopis et gopas qui ont donné de la joie et du bonheur aux autres avec grâce et sans laissés pour compte, sans restes. Mais le premier, le primordial, le meilleur, le plus élevé, c’est d’essayer de profiter de cela. La plus grande possession, c’est de posséder quelqu'un par l’amour, n'est-ce pas ? Juste par l'amour, rien d'autre. Pour aucun bénéfice matériel ni autre, mais juste pour l'amour. Et le matériel n'a qu'une seule valeur, Je vous le dis, c’est d’exprimer l'amour, c'est tout. Je trouve qu’il n’a aucune autre valeur que d’exprimer l'amour d'un artiste dans ces possessions et ensuite vous devenez sans pensée et vous commencez à les regarder.
Une fois que vous pensez en termes de possession et "ceci est à moi" – c’est un casse- tête. Vous allez voir une compagnie d'assurance. Vous devez assurer vos possessions. Vous êtes toujours inquiet qu'aucun enfant ne marche dessus, vous êtes inquiet pour vos tapis, inquiet pou votre salle de bains. Pour quoi faire? C’est une telle entrave, la matière vous a tiré vers le bas. Soyez prudent à ce sujet.
Donc, tous les Sahaja Yogis doivent être vigilants à ​​ce sujet, parce que la matière est en elle-même propice. La positivité lui donne des vibrations. Mais la matière qui est possédée perd complètement son caractère bénéfique, elle est possédée par vous à la façon de la négativité qui possède : vous possédez la matière et la matière vous possède. C’est une possession mutuelle qui se perpétue. Les vibrations sont perdues, ce genre de générosité qui est une partie de Lakshmi. La puissance de ce pays est Lakshmi elle-même. Si l’Amérique est l’endroit de Shri Krishna, quelle est la puissance de ce pays? C’est Lakshmi. Et qui est Lakshmi ? La déesse de la richesse.
D'une main (sur quatre), comme cela, elle donne, sinon, ce n'est pas une Lakshmi. Une autre main est comme ça (tendue vers les autres). De cette main, elle protège... Une autre main a un chapelet, s'est une marque d’obédience envers Dieu ou parfois si elle n’a pas de chapelet, c’est un lotus, dans deux mains. Elle est debout sur un lotus et le lotus représente le confort du foyer, d’un beau rose, un beau foyer rose et chaud.
Un homme riche qui ne possède pas une maison et un cœur chaleureux où il ne peut recevoir d'autres personnes- même le bourdon noir, une telle chose horrible qui a de multiples épines et autres, a une place dans ce lit moelleux qu’est un lotus, de couleur rose et magnifique. Alors que les gens d'ici, bien qu’ils puissent avoir de l'argent, se baladent comme des hippies, avec un look horrible… D'où cela vient-il? Pas du Lakshmi Tattwa (du principe de lakshmi). Lakshmi est entièrement recouverte d'une belle robe et porte des vêtements traditionnels. Elle est très traditionnelle et c’est une mère.Vous devez être maternels. Elle se tient sur un lotus. Imaginez simplement à quel point elle est légère. Elle est légère dans le sens où il n'y a pas de matérialisme dans sa tête. C'est pourquoi elle se dresse sur un lotus, le lotus est dans la boue et elle se tient au-dessus de cela.
C'est votre pouvoir, pas ce soi disant argent. Si vous mettez de l'argent sur ​​le dos d'un âne, allez-vous l'appeler un lakshmipati (un prince)? Il ne fait que porter cet argent comme une charge sur sa tête, il n'y a pas de beauté, il n'y a pas de gloire. Combien vous posséder n’a pas de sens du tout, c’est tellement perverti dans ce pays, cette idée est tellement pervertie. Comme l'autre jour, vous savez, quand Je suis venue l'année dernière, on a demandé : "Combien de Rolls Royce a-t-elle? Si elle n'en a pas, nous ne sommes pas intéressés." Elles pourraient provenir d'une sorte d’incompétence ou d’une tricherie ou elles pourraient avoir été prises à des personnes dont les enfants seraient morts ou qui auraient vendu leurs maisons, cela n'a pas d'importance. Tant qu’elle a une Rolls Royce, quelle qu’en soit la source, peut-être la mafia, peut-être rien, cela n'a pas d'importance. Imaginez un peu. Est-ce que c’est le principe de Lakshmi? Pour changer tout cela, à quel point vous devez travailler dur. Pensez-y et c'est pourquoi Je n’ai pas voulu avoir de programme public cette fois. J'ai dit : "nous allons voir, travailler sur le subtil. " Et les Sahaja Yogis doivent travailler sur le subtil par eux-mêmes. Ils doivent travailler sur eux-mêmes. Ils doivent se construire par eux-mêmes. Ils doivent rendre toutes ces choses apparentes, évidentes, absolument manifestes dans leur caractère, par leur tempérament, en tout, et (rendre apparente) la douceur, car Shri Krishna est un symbole de la douceur, il est un symbole de la douceur, est si doux. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Krishna Puja. New Jersey, USA, 18/08/1984
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire