lundi 8 juillet 2013

Comprendre le dharma de l'intérieur

 

« Je dois dire qu’il me manque beaucoup des qualités que devrait avoir un gourou, dans le sens où Je ne peux pas être stricte avec vous, Je ne peux pas être sévère avec vous et Je ne sais vraiment pas comment vous punir pour avoir fait de mauvaises choses. C'est peut-être parce que, normalement, Je pense, les gourous ont des problèmes avec leurs disciples, qui ne sont pas, pour la plupart, des âmes Réalisées. Comme ils ne sont pas Réalisés, les gourous ont des difficultés à communiquer ou à leur parler des problèmes subtils qu'ils ont. Je connais beaucoup de gourous, même en ces temps modernes, qui ont été vraiment très, très stricts et aussi, ils m'ont dit qu'ils ont atteint leur Réalisation en travaillant très dur et en souffrant sous la conduite rigoureuse de leur gourou. Quelquefois, J'ai été vraiment submergée de compassion pour ces disciples, qui n'avaient pas encore reçu leur Réalisation. Ils avaient des gourous qui étaient des âmes Réalisées, mais n’avaient jamais  reçu leur Réalisation et leur gourou était très strict avec eux.

Il y avait un monsieur que J'ai rencontré à Kolhapur et qui a reçu la Réalisation en une minute. Alors il m'a dit que son gourou lui avait dit de jeûner chaque mois, au moins pendant huit jours. D’accord (lui avait-il répondu). Puis il lui a demandé de construire un temple à Dattatreya dans son village et d’aller chaque jour, le matin et le soir, vénérer Dattatreya. Il a dépensé tant d'argent et pourtant il n'a pas obtenu la Réalisation. Et (dit-il) "alors que cela vous a à peine pris deux minutes de me donner la Réalisation ! Mère, qu'est-ce que c’est? Comment se fait-il que vous ayez été si bienveillante envers moi ?" Je  ne savais pas quoi lui répondre. Je ne voulais pas dénigrer son gourou parce que Je sais qu'il est une âme Réalisée…
Je n'ai jamais eu à travailler très dur pour eux (les chercheurs devenus Sahaja Yogis). Bien sûr, de temps en temps, nous avons une personne qui essaie de nous déranger, qui essaie de créer des problèmes. Mais les temps modernes sont si spéciaux, Je pense, qu'il est très facile de donner la Réalisation aux gens.

A l'époque de Moïse, Moïse a fait des lois à cause de la décadence de la société juive de l’époque et ces lois sont très dures, très difficiles, nous les connaissons aujourd'hui sous le nom de "charia", qui a été reprise par les musulmans, et même maintenant, les punitions suivant, soi-disant, le Coran sont si dures, qu’on ne peut y croire, et la majeure partie de la pression de ces lois dharmiques repose sur les femmes.
Quoi qu'il en soit, même dans la Bible, si vous lisez le Christ, Il a dit que ces dix Commandements ne sont rien, qu’il faut aller au-delà. Il a dit: "Si votre seul œil est mauvais, commet un péché, otez-le. Pourquoi le corps serait-il entièrement  contaminé par là? " Ou bien: "Si votre bras fait quelque chose de mal, il vaut mieux le supprimer. A cause d’un bras, le corps entier souffrira. "

Il a dit que- il est dit qu’il ne faut pas être adultère, mais Je dirais qu'il ne faut pas avoir un regard concupiscent envers n'importe quelle femme, vous avez commis un grand péché, et ils irons tous en enfer, tous ces gens qui le font. Donc, vous ne devriez pas avoir d’yeux adultères.
Une autre chose qu'il a dite, c’est que si quelqu'un vous frappe sur une joue, vous devez lui tendre l’autre joue. Quand J’ai découvert ces lois (étant enfant), J’ai dit. "Comment peut-il y avoir de telles personnes dans ce monde?" C'est une chose très subtile.
Et la dernière chose (que Jésus a dite) qui était très, très bien, c'est que vous devriez être droit - vertueux, bien plus que tous les scribes et les pharisiens – c’est à dire les prêtres et tout cela-vous devez être beaucoup plus vertueux qu'eux. Je veux dire, quand je l'ai lu cela, dans mon enfance, J'ai pensé: "Où peut-on trouver ces personnes qui peuvent se rapprocher, de près ou de loin, de la description du Christ?" C’était inconcevable à l'époque.

 L'Inde est un endroit, comme Je vous l'ai dit, où les gens sont dharmiques (vertueux) par eux-mêmes, peut-on dire, par leurs propres gènes pouvez-vous dire (Shri Mataji sourit), ou vous pouvez dire qu'ils sont extrêmement dharmiques grâce à leurs traditions, qu’ils ont été élevés comme ça. A mon époque, dans le sud de l'Inde et au Maharashtra, Je pense que nous avions des familles très dharmiques et que l’atmosphère était très dharmique. Pourtant, ces choses que le Christ a décrites n'existaient pas (comme l’adultère). Par exemple, la colère était considérée comme un atout. Les gens avaient l'habitude de se vanter: "Je suis très en colère contre cette personne." Ils avaient l'habitude de parler ainsi. C’était très fréquent. Bien sûr, Je ne crois pas qu’en Inde quiconque puisse dire: "Je vous hais", parce que c’est considéré comme quelque chose de honteux et de stupide, parce que haïr quelqu'un est adharmic.
Mais, bien sûr, ils disaient bien des choses qui n'étaient pas du tout permises par les lois du Christ. »

Shri Mataji Nirmala Devi, Gourou puja, Cabella, 24/07/1994
Sans avoir reçu la Réalisation, et ressentir de l'intérieur l'importance des règles de conduites édictées par Moïse ou Jésus-Christ, il est quasiment impossible d'appliquer le dharma sans y laisser une partie de sa spontanéité, sans s'appliquer des souffrances, fermer son cœur, devenir fanatique...
Il faut comprendre spontanément la valeur du dharma, vivre naturellement la morale plutôt que d'essayer d'appliquer à soi-même et surtout aux autres, des règles de vie impossibles- comme le fait de couper la main d'un voleur. lorsque l'on voit concrètement les conséquences d'une attitude extrême, on adhère naturellement à la vertu.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire