mardi 23 avril 2013

Comment purifier notre attention?


Sahaja Yogi: Shri Mataji, pourriez-vous nous dire quelque chose sur la façon de purifier notre attention? Comment voir au-delà de la forme humaine et des différences entre les uns les autres?
Shri Mataji: Une pure attention? Vous voyez, votre attention se gâte quand vous mettez votre attention sur- disons que Je mette mon attention sur ce verre, puis que Je commence à penser à ce verre en me disant : "Oh, voilà un beau verre maintenant, donc c'est un verre très joliment fait. D’une manière ou d'autre, Je devrais m’arranger pour le voler." Rires
Puis l’attention va plus loin: " Comment puis-je réussir à le voler? Et que dois-je faire, quelle est la meilleure façon de le voler?" Et ainsi de suite. Donc, l'attention donne, voyez-vous, problèmes sur problèmes, parce que J'ai de la cupidité envers ce verre, Je développe de l’avidité. Comment l'ai-je développée? Parce que voyez-vous, supposons que Je mette mon attention dessus, une pensée commence à partir de là pour venir à moi, c’est une réaction à proprement parler, cela vous donne une réaction. Ensuite, vous commencez à voir une belle (statue) de Ganesha là, alors vous vous dites: "Oh, Je n'en ai jamais vu une comme ça!" La pensée commence de cette façon, voyez-vous, elle vient de tout cela. Et cette pensée me vient à l'esprit et me donne l’idée que Je devrais faire quelque chose comme ça, pour voler le verre. D’accord?

Or, une pure attention serait de regarder cela sans y réfléchir. Partout où se porte votre attention et quand vous commencez plus ou moins à vous impliquer ou être attaché à (ce que vous voyez), vous devriez essayer de regarder simplement les choses sans y réfléchir. Entrez en conscience sans pensée, c’est ainsi que vous apprécierez au mieux (les choses). Disons, par exemple, que ces tapis sont très agréables. Il y a une chose c’est que s’ils m’appartenaient, Je m’inquièterais de savoir comment les assurer, avec tous ces gens assis dessus ils seraient abîmés, ceci, cela - toutes ces pensées me viendraient en tête. En supposant que ces tapis vous appartiennent, alors Je réfléchirais à comment m’arranger pour les prendre avec moi en quelque sorte ! Et comment suggérer d’une façon très intelligente, un moyen d’arriver à les emporter! Rires.

Maintenant, c'est très humain, et on peut faire les choses ainsi, mais au-delà de toute cette intelligence et cette ruse, le mieux est d’apprécier. Comment? Simplement en regardant sans aucune pensée. Un artiste l’a créée, il a mis toute sa joie en (son œuvre). Je profite de la joie en le regardant simplement.
Ainsi, lorsque vous commencerez à profiter de la joie, votre attention deviendra pure, très pure. Parce que ce plaisir fait de vous une sorte de personne enthousiaste, qui sent (et se dit): qu’y a-t-il dans ce monde, après tout? C'est la joie. Et si Je dois profiter de tout, alors pourquoi devrais-Je m'inquiéter de prendre quelque chose pour moi-même ou le voler, ou accomplir tous ces tours de passe-passe? Le mieux est de ressentir la joie (de ces choses). Donc, la récompense (de cette attitude) est si grande, que l'attention commence à se purifier. »
Shri Mataji Nirmala Devi, après le Sahasrara, Sydney, Australie, 06/05/1987
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire