samedi 26 janvier 2013

Le détachement pour prendre du recul

« Quand une personne meurt, son âme s’extrait d’elle et l'Esprit aussi la guide. Nous l’appelons donc une âme morte : elles sont suspendues dans les airs parfois. Quelquefois quand ce sont des âmes Réalisées, ce n’est pas nécessaire, elles deviennent unies au Divin et dès lors qu’elles le souhaitent, elles peuvent toujours se réincarner. Mais ces âmes qui sont encore attachées à quelque chose, peut-être à leurs enfants, peut-être à leur maison, à l’habitude de consommer de l’alcool, ou à des choses absurdes, traînent toujours autour et ce sont elles qui nous dérangent, qui nous ennuient….Elles pourraient dépendre d’une très mauvaise activité du" subconscient" ou alors du "supraconscient" aussi. Mais nous ne pouvons pas parler de cela aux autres personnes, parce qu'elles ne savent pas et ne veulent pas croire que quelque chose comme cela existe. Elles croient en une religion qui parle d’âmes mortes et d’esprits mauvais (par exemple la Bible ou le Coran), mais seulement au sein des églises, des mosquées ou dans les temples. Mais dans la vie privée, elles ne croient pas que ces choses traînent ici ou là.
Or, certaines difficultés que vous rencontrez et qui ne peuvent être résolues, pourraient venir de ces âmes mortes. Ainsi, la meilleure façon de se débarrasser de ces âmes mortes consiste à développer dans la vie une attitude distanciée.
Disons que quelqu'un soit très attaché à une maison ou à un bâtiment ou à quelque chose de ce style; ce qui se passe, c’est que ces âmes, qui essaient de trouver quelqu'un par lequel elles peuvent satisfaire leurs désirs, entrent en cette personne, pénètrent son mental et puis tout va de travers. La personne ne peut rien faire de bien, n’arrive à rien et ne se sent pas bien du tout. Surtout avec les faux gourous, vous prenez ce mauvais sort en vous. Toutes ces choses (négatives) doivent être corrigées par le détachement.
A quoi êtes-vous attaché ? …

Si vous êtes trop attaché disons à l’argent, quelque chose se produira et vous perdrez de l’argent. Nous avons connu tellement de gens qui étaient multi millionnaires, mais ils avaient encore en eux de la cupidité. Donc, un esprit, ou autre chose, est entré en eux, a commencé à leur dire "investis ici, investis ici, investis ici" et ils ont eu plus d’argent. C’est (l’économie) occidentale qui est comme ça. On continue de vous dire "maintenant, vous investissez ici", alors vous investissez et il ne vous reste rien que des prêts et créances et c'est ainsi que vous vous attirez des ennuis. Il faut donc être très détaché de tout. »
Shri Mataji Nirmala Devi, conseils aux Yogis, Richmond Park, Londres, 25/ 06/ 1995

En langage courant, on parlera d'ambiance spéciale lourde ou légère, de climat pesant ou agréable, mais pas en termes d'âmes mortes qui seraient suspendues dans les airs et qui nous influenceraient. Cependant, des idées vont et viennent dans notre tête qui ne sont pas toujours positives et parfois on se laisse influencer par elles.
Quand on est Réalisé, on peut entrer en conscience sans pensée et alors ces idées qui apparaissent souvent comme des résolutions à suivre impérativement, n'ont plus de prises sur nous. Comment peut-on faire la différence entre ces impulsions qui passent dans notre mental et des idées qui viendraient du plus profond de notre être, c'est à dire de notre Esprit ? En d'autres termes, comment faire la différence entre impulsions et intuitions ?

Les intuitions ne sont jamais invasives alors que l'impulsion est accompagnée d'un sentiment d'urgence : comme s'il fallait tout de suite y répondre. Il faut alors prendre du recul, avoir une attitude de détachement envers l'idée pour voir si la situation est une véritable "urgence" ou bien si ce sentiment d'urgence est exagéré. Les intuitions, si on ne les suit pas immédiatement, vont revenir à l'esprit deux ou trois fois, mais sans jamais être oppressives et on a alors toujours l'impression de pouvoir faire un choix. Alors que ces idées négatives nous oppressent et donnent l’impression d’être sans alternative.

Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire