lundi 3 décembre 2012

Savoir interpréter les vibrations de la Param Chaitanya

« Ainsi, la sagesse vient d'une sagesse pure et innocente. La sagesse innocente est comme un enfant. Elle est partout et elle communique et indique ce qui se passe, quel est le problème. Beaucoup de gens ont été guéris avec Sahaja Yoga, beaucoup ont été guéris. Or, on peut demander: Mère, comment a-t-on guéri? Qu'avez-vous fait? Avez-vous vu nos chakras, avez-vous trouvé ce qui n'allait pas en nous?" Non, Je n'ai rien fait, rien, mais Je m'en remets à ma sagesse, Je m'en remets à la Param Chaitanya pour faire le travail.

C’est le point essentiel : pouvez-vous, dans votre sagesse, vous en remettre à la Param Chaitanya ? Si vous ne le pouvez pas, alors vous n’avez pas encore ressenti en vous la véritable connaissance. Certaines personnes se trouvent à ce niveau. Je ne suis plus aussi sûre maintenant, que ceux qui obtiennent la Réalisation sont tous emplis de connaissance pure. Certains d’entre eux le sont, mais pas tous. Avec l’expérience, en rencontrant des gens, ils apprennent. Mais concernant la sagesse, la pure sagesse, c’est difficile pour eux, car ils ne dépendent pas entièrement de la Param Chaitanya. La Param Chaitanya sait tout ce qui se produit, simplement, elle comprend, organise, aime, fait tout, c’est l’énergie. Elle fait tout et ce que nous appelons des coïncidences sont à vrai dire organisées par la Param Chaitanya….
Nous ne sommes pas naturels, nous avons assimilé tant d’artifices qui font partie intégrante de notre vie, par exemple, toutes sortes d’usages, de civilités, ceci, cela, qui ne sont pas nécessaires. Toutes ces pratiques stupides que nous avons adoptées nous éloignent parfois de la pure connaissance. Et lorsqu’il n’y a pas de pure connaissance, nous ne savons rien de ce qui se passe, nous sommes effrayés par de petites choses, vexés par d’autres.
Eh bien, c'est quelque chose de très surprenant de voir des Sahaja Yogis s'énerver. Parmi une centaine de personnes, supposons qu’il y ait un problème. Si vous êtes un Sahaja Yogi, vous devez juste observer en état de témoin. Si vous ne pouvez pas faire cela, alors vous n'êtes pas un Sahaja Yogi. Mais ce n'est pas une, ce n'est pas comme une pratique, vous savez, comme lorsqu’on dit que pour avoir les bénédictions de Shiva, vous devez dire cent huit fois son nom. Ce n'est pas ainsi… ce n'est pas la façon de faire, c'est une mauvaise idée que vous allez dire le nom d’un dieu pour qu’il vous aide.
Tout d’abord, vous devez devenir assez sage pour comprendre que vous faites partie intégrante de la Param Chaitanya. Tout se résoudra par elle car elle réussit si magnifiquement. Bien sûr, les temps sont durs pour certaines personnes, Je ne dis pas le contraire. Mais ce n’est pas difficile, car, si vous ne faites qu’un avec la Param Chaitanya et que vous savez que c’est elle qui fait le travail, vous ne ressentez pas cette dureté ou cette maladie, ni rien d’autre.
Tous les gens m’écrivent à propos de leurs problèmes. Je ne sais pas quoi dire, si ce n’est: “Croyez-vous en la Param Chaitanya?” C’est vrai, elle sait tout: ce qui doit être fait, ce qui doit être corrigé, ce qui doit être dit. Par exemple, elle peut créer de la poésie, de la musique, elle peut tout créer, mais (sachant cela) vous en remettez-vous à la Param Chaitanya pour tout? C’est le second aspect de la sagesse : êtes-vous assez sage pour tout abandonner à la Param Chaitanya, après l’avoir expérimentée ? »
Shri Mataji Nirmala Devi, Navaratri puja, Cabella, Italie, 27/09/1998

La véritable sagesse qui donne la véritable connaissance, c’est de savoir de l’intérieur, qu’il existe une force consciente qui organise tout, la Param Chaitanya. Lorsqu’on sait voir dans les coïncidences des messages de cette énergie, alors il est facile d’interpréter les vibrations. Car la Param Chaitanya s’expérimente et s’exprime par les vibrations.
Cette notion a été développée par Jung et il appelle cela la synchronicité.

Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire