vendredi 19 octobre 2012

Pas de domination entre mari et femme


« En ce qui concerne les hommes, il est important qu'ils donnent du temps, une certaine attention à leur femme et qu’ils achètent certaines choses qu'elle aime.
Maintenant, Je vais vous redonner mon propre exemple. Mon mari ne m'a jamais acheté de fleurs. Vous tous m’apportez des fleurs, mais il ne m'a jamais apporté de fleurs, que ce soit pour un anniversaire ou quoi que ce soit. Je me suis alors rendue compte que cet homme n'a aucun sens pour les fleurs : il ne sait pas ce qu’est une rose, ou n’importe quelle autre fleur. Et il pourrait apporter quelque chose d’horrible, il pourrait peut-être apporter un cactus. Donc, il vaut mieux qu'il n'apporte rien car il pourrait être offensant, n'est-ce pas? Et puis, un jour, il a admis : " je ne connais pas les fleurs. Tu me diras? Sauf pour les roses, je n’y connais rien." Et vous serez étonné de voir qu’il oublie même d’acheter des roses. Ainsi, en étant si ignorant des choses, si votre mari n’achète pas de fleurs, cela montre (une certaine) considération.
Mais les hommes devraient essayer de savoir ce qu'une femme aime, ce qu’elle veut. D’ailleurs, les hommes ont leur propre façon de voir les choses. Maintenant, il est mieux de redonner mon propre exemple.
(Mon mari) achète toujours des choses très chères. Alors, Je lui ai dit: "N’achète rien pour moi." "Tu n'aimes pas?" "Si, J’aime bien, mais ces choses sont trop chères. Que vais-je en faire? " Donc, il aime beaucoup acheter ce style de chandails de cette maison Scotch, très coûteux. Ils valent 250 livres chacun. Je ne sais pas combien J’en ai, combien en noir, combien en autre couleur etc... Je lui ai dit que J’allais en acheter en Suisse, ils sont beaucoup moins chers là-bas, et tout ça.
Puis un autre exemple: il veut toujours m’acheter un manteau en cachemire. Je dois en avoir au moins une dizaine dans la penderie. Mais il n’aime m’offrir que cela. Très bien, alors Je les donne à mes filles, à mes petites-filles. Que faire maintenant? Vous voyez, les hommes- il ne veut pas être désagréable, mais c’est parce qu'il n’y connaît rien, il ne sait pas.

La première chose que mon mari a faite en Inde, avant d'aller au puja, c’est d’aller m’acheter un sari. Alors, dans le magasin, il a dit: "donnez-moi le sari le plus cher que vous ayez." Alors, ces gens se sont dit "regardez qui vient là". Ces vendeurs ne pouvaient pas comprendre que ce monsieur n’y connaissait rien, donc ils ont sorti un sari, ils ont dit: "C’est le plus cher. Le prix est de 45 000 roupies". A cette époque, vous voyez ! Il a dit: "bien, bien, vous me le donnez. J'ai une carte; vous acceptez les cartes de crédit ?" " Oui, oui, nous les prenons. " Il a acheté le sari.
Il était si lourd : Il était si lourd, c’est quelque chose- de très lourd! Il a dit: "tu dois le porter pour le puja" Je marchais comme un géant, vous savez… Mais, dans ce sari, Je ne sais pas comment Je me suis assise. Je me suis assise à un endroit, J’y suis restée collée! Et, pour me relever, Je ne sais pas comment Je me suis relevée avec ce poids sur le corps. Vous voyez?
Et puis Je l'ai rapporté et l’ai bien plié dans une boîte, et tout. Mon mari m’a dit: " quand vas-tu le porter de nouveau?" J'ai dit, "maintenant, s'il te plaît, Je l’ai bien rangé pour un mariage. Je vais le porter un jour." Je le lui ai promis et l'ai conservé là. Parce que Je sais qu'il ne s'y connaît pas en saris. Donc, il ne comprend pas. Quoi qu’il achète, Je dis d’accord. Et il a dépensé tant d'argent pour ces choses, vous le savez, 45 000 roupies!
Donc, (un mari) ne comprend pas ce qui est authentique, ce qui ne l’est pas, rien, cela n'a pas d'importance. Vous devez juste voir le cœur qu’il y met, comment il donne, avec quel amour il donne. S'il ne s’y connaît pas, alors que peut-il faire, le pauvre homme?

Aujourd'hui c’est le quatrième jour du Navaratri, et (les anciens rishis) M'ont donné certains noms qui sont vraiment horribles. Mais ce devait être des gens qui avaient tant souffert qu’ils avaient demandé à la Mère de tuer ces terribles Rakshasas (démons). Maintenant, en quelque sorte, ils vont être tués selon le cours naturel. Je le sais, si vous avez du bon sens, parce que c’est vous qui pouvez le faire. Si vous n'essayez pas d'acquérir des choses que vous ne voulez pas, des choses inutiles, si vous essayez de réduire (vos acquisitions), et que vous optez pour des choses naturelles et pour l'amour de la Terre Mère, Je suis sûre que ça va marcher. La Terre Mère elle-même s'en sortira…

Je suis désolée d’avoir pris autant de temps, mais demain Je ne serai pas en mesure de parler de toutes ces choses et vous devriez essayer de penser à ce sujet : "(Shri Mataji) nous aime, elle veut que nous ayons une bonne famille, Elle veut que nous nous occupions de nos enfants."
Alors, J'ai conseillé à tous les hommes, ainsi qu’aux femmes, qu’il valait mieux "se laisser mener par le bout du nez", il n'y a pas de mal. Mais "se laisser mener par le bout du nez" ne veut pas dire que "c’est la femme qui porte la culotte". Vous voyez, il faut juste faire plaisir à votre femme, qu’y a-t-il de mal à cela? Mais cela ne signifie pas qu’elle vous domine, ce n'est pas ça, comme (de demander): "viens chez mon père, je dois aller chez ma mère." Vous ne devriez pas permettre ce genre de choses car les femmes doivent comprendre que leur famille est plus importante que leur père, leur mère, même Mataji, parce que Je ne serais heureuse qu’en voyant une famille heureuse.
Alors merci beaucoup. »
Shri Mataji Nirmala Devi, quatrième jour du Navaratri puja, 04/10/1997
Le quatrième jour du Navaratri se dit Chaturthi.

Photo : Les Yogis et Shri Mataji ont expérimenté une culture avec eau vibrée sur des tournesols dans sa ferme à Pune, à la fin des années 1980, et a produit énormément de grandes fleurs, plus de 12 pouces de diamètre. Elles étaient très lourdes et ont donné en moyenne 250 ml d'huile chacune. Cela a été rapporté dans le journal local. La photo montre Shri Mataji avec les tournesols démesurés.
Pendant longtemps, Sir C.P. n'a pas été intéressé par Sahaja Yoga et n'était pas un Yogi, donc il réagissait d'une façon très commune sans ressentir les vibrations. Si Shri Mataji présente les choses avec un tel humour c'est parce qu'elle veut que les femmes mariées aient le genre de distance et de patience avec leur mari qu'elle-même a dû avoir. 

Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire