mardi 8 novembre 2011

II Comment parler lors d'un programme public ?


Question d’un Yogi: Pensez-vous qu’il est bien de dire immédiatement aux gens qui vous êtes ?
Shri Mataji: Non, voyez-vous, vous devez leur dire les choses comme cela, si vous en venez à parler de cela…: " Il y a quelque chose au sujet de Shri Mataji que vous devriez savoir, ce qu'elle est. J’ai découvert ce qu’elle est. Vous devez lire d’autres livres pour le découvrir. Vous pouvez le découvrir en mettant vos mains vers elle ". Vous voyez, ils posent ce genre de questions.

(On peut dire) "nous avons écouté tout cela, nous avons traversé tout cela et nous en avons eu assez. Je suis sorti de tout ça, parce ça n’apporte rien. Voyez, ce n'est qu’à travers Sahaja Yoga que j'ai trouvé (ce que je cherchais), que j’ai pu sentir mes propres chakras et ceux des autres. Il n'y a pas d’autre façon de le découvrir. Je fais moi-même toutes ces choses. "
C’est la meilleure façon de leur dire les choses. Vous dites " Je ne veux pas argumenter, mais il y a seulement une chose simple que je veux vous demander." Je veux dire, ne les laissez pas vous harasser, ce n'est pas non plus la façon de faire, sinon, vous n’avez pas (fait passer le message)….

Question d’un Yogi: Mère, certaines personnes à qui on parle, à qui on explique la conscience collective et la façon d’être connecté, si elles suivent une doctrine qui leur est propre avant Sahaja Yoga, elles acceptent ce que vous dites jusqu’à un certain degré, mais pas entièrement. Devrait-on être persévérant avec eux pendant quelques jours pour les aider?

Shri Mataji: Prouver (la qualité) d’un pudding consiste à le manger. Mettez leur attention sur leurs chakras. S'il n'y a pas de brise fraîche qui en sort, alors c'est une bonne occasion pour vous de dire quelque chose. Si vous trouvez qu'il y a (du cœur centre venant d’un sentiment d’insécurité), vous devriez dire "Êtes-vous en train de douter? Ne doutez pas", et trouvez quel est le blocage. Vous voyez, de cette façon, par rapport aux chakras, si vous parlez en relation avec les chakras, ils n’auront pas de réponse (à donner), et tout le monde veut avoir ses chakras nettoyés... »
Shri Mataji Nirmala Devi, discours à Sydney, Australie, 03/05/1981

Le rapport à Shri Mataji est personnel et chacun doit ressentir de lui-même qui elle est, ce qu’elle représente pour lui. Le gens doivent ressentir les vibrations pour comprendre d’eux-mêmes ce qui se produit avec l’éveil de la Kundalini et quel est le rôle de Shri Mataji dans ce processus.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

1 commentaire:

Marie-Odile a dit…

Je remarque que c'est ce qui marche le mieux, de leur faire toucher l'aspect pratique de Sahaja Yoga, leur donner le mode d'emploi, en insistant sur ce qu'ils ressentent avant, pendant, après la méditation, en travaillant ensemble sur les canaux, sur les chakras, en plus c'est tellement rapide quand c'est collectif. Et c'est amusant. Ils voient ainsi avec émerveillement cette interaction qui se met en place entre leur attention et leur système subtil ; ils prennent conscience du potentiel qui s'ouvre à eux, de leurs pouvoirs, c'est tellement libérateur. Tout le reste, les grandes théories, les grandes explications, çà leur fait très vite peur, çà ne sert qu'à les faire fuir ou à attirer des fanatiques. Il faut du tangible, pratique, bon sens, pour qu'ils voient pour eux-mêmes si çà marche ou çà ne marche pas. C'est simple, c'est Sahaj.

Enregistrer un commentaire