mercredi 24 octobre 2012

Traverser l'Agnya pour atteindre le neuvième jour


« Aujourd'hui, c’est le dernier jour du Navaratri. Cela devrait être le point culminant pour nous tous. Comme vous le voyez, en nous, comme vous le savez, il y a sept chakras pour votre ascension et deux au-dessus. Cela devrait être votre destinée. Mais si vous n’allez que jusqu’à l’Agnya, que vous vous déplacez sur l’Agnya, vous ne pouvez pas vous élever plus haut. Les gens se sont perdus sur ce chakra. Donc, c'est un chakra très important.
Le sixième, Sashti, de la Déesse est considéré comme une chose très importante et on dit que la Déesse arrive sur un bateau, naanv. Les gens de Calcutta y croient parce que le sixième jour est difficile à traverser.

Voilà ce qu’est notre problème aujourd’hui, pour nous tous, ce sixième jour coiffe nos têtes et nous ne pouvons pas en sortir. Donc, pour accéder à la neuvième étape, bien que nous fassions un puja, que nous fassions quoi que ce soit, nous sommes toujours sur le sixième (chakra). C’est donc simplement d’une façon externe que nous faisons un puja. Le septième jour est celui où Je suis là. Mais le septième, le huitième et le neuvième doivent être atteints en traversant le sixième (chakra, représenté par le jour).

Aujourd'hui, Je vais vous parler du sixième jour parce que c'est le jour le plus important pour nous à connaître, pour savoir ce que la Déesse a fait ce sixième jour. Mahalaxmi s’est incarnée en tant que Marie et elle a amené son fils, qui était Jésus-Christ, et elle a voulu qu’il traverse ce sixième centre pour chacun. C'est pourquoi il devait devenir la forme subtile de Chaitanya (des vibrations). Il était la forme subtile de Chaitanya, voire la façon dont il a marché sur l'eau. Mais finalement, il est devenu Chaitanya, et il a traversé (l’Agnya) en abandonnant son corps, sous (forme) subtile. Or, ce concept est une réalité. Mais pour une autre personne qui n'est pas encore une âme Réalisée, qui n'a pas senti les vibrations, ce n’est pas concevable. Donc, elle va à l'encontre du Christ. Par son Agnya, elle construit des fables contre le Christ, disant des choses comme le fait qu'il était un homme ordinaire, qu’il ne pouvait pas dépasser cela, qu’il en est encore au stade de l’Agnya. En disant toutes ces choses, elle ne peut pas traverser le Christ.

Or, la question de l’Agnya, c’est que les êtres humains œuvrent sur les deux côtés, le gauche et le droit. Ainsi, le côté gauche de l’Agnya conduit à votre passé. Vous pensez à votre pays, que c'est un grand pays, ou vous pensez comme en Angleterre, ils pensent qu'ils sont de grands dirigeants. Ensuite, ils peuvent penser aussi qu'ils sont nés dans une très grande famille, toutes ces sortes de choses. Cela vous donne de l’Agnya gauche (au superego, à l’extrémité du canal gauche). Toutes ces choses que vous ressentez venant de votre passé sont là. Mais à part cela, l'indulgence envers le passé des autres donne aussi de l’Agnya gauche. Par exemple, quelqu'un vous parle à propos de son passé, ceci, cela s’est produit ou une personne repense à son propre passé (se lamentant) : une si mauvaise chose m’est arrivée, cela n'aurait pas dû arriver, et pleure et se lamente à ce sujet. Toutes ces choses peuvent vous donner un très mauvais Agnya, et si vous avez ce problème, alors il est très difficile de l'enlever car c’est vous-même qui l’avez créé.

Ensuite, on peut rencontrer quelqu’un qui est blessé dans son ego. Une telle personne peut également devenir très bizarre, un ego blessé devient comme un ballon. Vous voyez, si vous frappez le ballon de l'extérieur ou de l'intérieur, il s’enflera. Une telle personne peut devenir très bizarre, et peut être dans une joie artificiellement humble. Donc, on peut développer cette personnalité très transparente (pour les autres).
Mais l’Agnya du côté droit se développe par beaucoup de choses, comme par votre naissance, par vos parents, peut-être qu’ils vous ont trop dorloté et vous ont donné une très haute opinion de vous-même, peut-être par votre soi-disant éducation, peut-être par votre soi-disant succès dans la vie, ou peut-être parce que vos parents étaient très haut placés ou quelque chose comme ça. Donc, cet Agnya du côté droit se développe en vous. Lorsque celui-ci se développe en vous, il devient redoutable. On ne peut jamais rien voir clairement.
Il est si stupide et il est tellement idiot que vous continuez à faire des choses idiotes sans le voir, jusqu'à ce que vous soyez absolument anéanti et que vous le découvriez. Oui, c'est le point. Or, les êtres humains, ils ont une compréhension de la réalité si étroite - par exemple, J’ai vu des gens à qui le fait même de faire un chèque donne de l'ego, le fait même de porter une carte bancaire donne de l'ego…

Si Dieu vous a donné un certain talent, quelque chose, alors exprimez votre amour en faisant quelque chose pour Dieu et essayez de montrer que : "Oh Dieu qui m'avez donné ce talent, laissez-moi travailler pour vous". Au lieu de cela, les gens pensent que c’est leur œuvre, ils se sentent très fiers et veulent montrer qu'ils sont très talentueux et très instruits ou très ceci etc. Qu’est-ce que cela représente pour Dieu? Quel est ce savoir? Tout cela est "avidya" (de la fausse connaissance).

Donc, pour se débarrasser de cet ego, nous avons une méthode très simple que Mohamed le Prophète a suggérée et qui fonctionne très bien : prenez simplement une chaussure et frappez sur le sol (au-dessus de votre nom) à chaque fois pour vous débarrasser de l'ego, (technique du shoebeating)
Mais nous voyons toujours l'ego d’une autre personne, jamais le nôtre. Nous ne pensons jamais que quelque chose ne va pas chez nous. Nous pensons toujours que quelque chose cloche chez une autre personne. C'est le premier signe de l'ego : vous ne voyez jamais votre ego, ce qui ne va pas chez vous, comment vous vous comportez, comment vous traitez les autres, ce qu'ils pensent de vous. »

Shri Mataji Nirmala Devi, neuvième jour du Navaratri, traduit de l’Hindi, Pune, Inde, 19/10/1988
Le neuvième jour du Navaratri se dit Navami.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire