dimanche 25 septembre 2011

Une même fleur


« Plus Je suis proche (physiquement) de vous, pire c’est pour vous. Par exemple, mes propres enfants ne m'acceptent, mes petits-enfants ne m'acceptent pas facilement, mon mari ne m’acceptera pas, ma famille ne m’accepte pas, s’ils m'acceptent sous ma forme complète, alors ce sont des gens vraiment très éminents. D'une certaine manière, c’est bien aussi, car supposons que toute la famille soit avec moi, alors (les gens) penseraient que J'ai monté une organisation ou quelque chose de ce style.

Donc, c’est bien qu’ils soient tenus à l'écart, aussi longtemps que c’est possible. Ce n'est pas difficile. Je pense que le temps est venu pour chacun d'eux de faire le pas. Mais…vous savez tous que Je ne favorise pas ma famille, comme Je le fais des vibrations.

Tous les livres (sacrés) ont parlé de Sahaja Yoga. Mais nous devons donner aux religions leur véritable forme, leur forme pure. C'est le travail qu’il faut accomplir : donner aux religions leur forme la plus pure et ne pas y adhérer, quel que soit l’aspect que les êtres humains leur ont donné.

Ces religions n’ont pas été créées par les êtres humains, mais par des Incarnations. Mais les êtres humains les ont rendues artificielles, ils ont fait toutes sortes d'absurdités en leur nom.
Nous devons nous rappeler que les religions, dans leur forme véritable et pure, doivent être respectées et qu’elles sont toutes les mêmes. (Au niveau) de la forme véritable, elles sont toutes les mêmes, comme les différents pétales d’une fleur. Ils n’ont peut-être pas la même apparence, mais l'ensemble forme une fleur. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Navaratri quatrième jour, traduit de l’Hindi, Pune, Inde, 14/10/1988
Publié par dictionnaire sahaja yoga


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire