mardi 27 septembre 2011

Quelle est ma destinée?


« Je vous parle de ma propre expérience, pour moi, la plus grande joie, c’est de donner la Réalisation, la deuxième, c’est quand Je donne des choses. La troisième pourrait être que Je les donne aux autres.
Or, comme vous ne vous trouvez pas du côté de ceux qui reçoivent mais que vous êtres du côté de ceux qui donnent, vous devez voir ce que vous avez offert aux autres. Au contraire, même maintenant, si vous montrez aux autres de la colère, de l’avidité et autres choses qui ne sont pas le comportement d’un Sahaja Yogi, sachez qu’il reste encore des choses à faire. Ou bien si vous êtes si exigeant au sujet de choses dérisoires comme l’habillement, la nourriture, le confort, sachez qu’il vous manque quelque chose, que votre personnalité n’est pas complète. Et aussi, souvenez-vous toujours de cette question, posez-vous la : "ai-je accompli ma destinée ? "

C’est une question qu’il faut se poser: "ai-je accompli ma destinée ? " et cela clarifiera la situation, car maintenant vous êtres votre propre gourou, vous savez et vous comprenez…

Combien de personnes ont obtenu leur Réalisation en ce monde? Très peu. Ils grandissent, c’est sûr, ils s’améliorent, mais ce qui leur manque, c’est la force méditative.

La meilleure façon, c’est de s’en remettre et l’obédience est plus facile. Vous me mettez simplement dans votre cœur, tout le temps, c’est la façon la plus simple. Vous ne pouvez pas vivre, vous ne pouvez pas exister sans cela. Vous vous sentez complètement immergé.
C'est une sorte d’amour très détaché, vous vous sentez totalement reposé, heureux et satisfait. Alors vous n'avez envie de rien. C'est l'état qu’il faut établir ...

Cet état est tel, c’est comme un arbre. Quand il arrive à sa pleine floraison, il donne des fleurs et ces fleurs viennent à maturité et donnent des fruits.

Voilà comment vous êtes construit. C'est ainsi que vous grandissez. Ensuite, ce qu’il se passe, c’est que vous ressentez votre propre croissance. Vous appréciez et vivez simplement heureux de cela.
Donc en fin de compte, ma destinée, c’est de vous rendre tous très heureux et joyeux. C'est mon destin. C'est pourquoi toute cette lutte se produit. J'espère que j’accomplirai mon destin et le votre aussi. »

Shri Mataji Nirmala Devi, Navaratri cinquième jour, traduit de l’Hindi, Pune, Inde, 15/10/1988Quelque fois, on se laisse emporter par la vie de tous les jours, par des petits problèmes. Afin de se retrouver, si l'on se demande ce qu'on veut vraiment dans la vie, cela aide à remettre les choses en place et à retrouver les vrais priorités.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire