samedi 27 août 2011

Le respect va à l'innocence




« Il est difficile pour des êtres humains ordinaires d’être innocents, parce qu’ils ont une certaine façon de se voir comme des gens importants, qui comprennent tout, qui peuvent tout analyser. Ils peuvent être des escrocs, être agressifs, créer des problèmes, ils peuvent faire n’importe quoi, et encore arriver à le justifier, (dire que) cela ne fait rien.
Mais pourtant, dans l’ensemble, ils ne peuvent jamais être respectés ni honorés pour les choses qu’ils font.



Pour nous, Sahaja Yogis, la culture Sahaj consiste à respecter son innocence. Vous pourriez vous sentir un peu lésés, un peu dominés, vous pourrez vous sentir un peu disgraciés, mais les Sahaja Yogis doivent être innocents. Parce qu’en eux réside le pouvoir de Shri Ganesha. Ils ne devraient pas se sentir déprimés si on les utilise, si on leur parle mal, si on les harcelle, si on les domine, ce n’est pas grave. Ils ne devraient pas essayer de détruire l’innocence d'autres personnes, de quiconque. Cela agira automatiquement. Vous serez surpris de voir que lorsque l’innocence est provoquée, toute la bonté du monde vient à son secours…

Il est facile d’être rusé, très facile. Il est très facile d’être malin. Mais pour être sage, il faut comprendre la beauté (qu'il y a) à être innocent. Il est possible que quelqu’un dise: “Mère, on peut être exploité si l’on est innocent.” …Ils peuvent croire qu’ils ont fait ceci, qu’ils ont été très agressifs et tout cela, mais ils ne peuvent pas l’exploiter. C’est comme un roc qu’aucun ocèan de colère ne peut ébranler ni aucune revanche. C’est ce roc que Shri Ganesha nourrit et entretient.»

Shri Mataji Nirmala Devi, Ganesha puja, Cabella, Italie, 22/09/2001
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire