dimanche 21 août 2011

Le Virata absorbe tout



« Une fois que vous entrez dans le Virata, alors toutes vos idées de séparation ou de différenciation disparaissent. Vous n'avez pas de notion de race, de nationalité, de ville, de village ou de quoi que ce soit. A ce stade, vous n'appartenez à aucun endroit. Vous appartenez à tous les lieux et vous n'appartenez à aucun endroit en particulier. Une telle situation se produit. Lorsque vous ne courez pas après une nourriture particulière, que vous n'aimez pas un type particulier de personnes, vous pouvez vous adapter en toutes circonstances, dans n'importe quelle famille, avec n'importe quel genre de personnes.


Vous pouvez vivre avec des ivrognes. Je veux dire que J'ai vécu avec les ivrognes. «Vécu» signifie que J’ai du serrer la main de beaucoup d'entre eux.

Vous pouvez être avec n'importe quel genre de personne. Rien ne vous dérange parce que vous êtes dans l'état de Virata, parce que tout est absorbé par le Virata et vous ne sentez rien. Quel que soit le style d’une personne, vous ne le sentez pas. Le Virata doit souffrir, pas vous. C'est pourquoi c’est le meilleur état et Je voudrais que vous l’atteignez pour devenir tout à fait libre. Rien ne peut vous impressionner, rien ne peut vous influencer, rien ne peut vous dissuader, mais vous comptez sur l’estime de vous-même…
En l'état de Virata il n'y a aucun doute…parce que vous devenez partie intégrante de l'ensemble, absolument, et vous pouvez agir sur n'importe quoi. »

Shri Mataji Nirmala Devi, Krishna puja, synopsis, Cabella, Italie, 16/ 08/ 1992
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire