lundi 18 juillet 2011

Partir de l'intérieur


« Tous les gourous, par exemple, le Prophète Mohamed qui a parlé de : " Allah Hou Akbar" Il a parlé du Saint-Esprit, Il a parlé de la Résurrection, parce que c’était un gourou. Et tout ce qu'il avait à dire, il l'a dit avec une confiance totale indiquant vers le point vers lequel il regarde, où il obtient sa direction (Dieu), comme Moïse, comme le Christ qui a joint ses deux doigts pour symboliser son Père.
Donc, jusqu'à ce que vous deveniez votre propre maître, vous devrez au début, faire des efforts. Puis, petit à petit, vous atteindrez cet état "sans effort." Cet état n'a pas besoin d'être certifié, mais vous pouvez le vérifier par vous-mêmes : en présence d'une personne qui a du discernement, les autres ont du discernement. En présence d'une personne honnête, les autres deviennent honnêtes. On dit en sanscrit : "yatha Raja tatha" : "tel roi, tels sujets (tel père tel fils)".
Quand vous êtes un gourou, vous êtes un exemple. Vous devez être un exemple.
Mais J'ai vu des gens qui se disent des gourous dans diverses professions, comme les professeurs, on peut les appeler des maîtres, mais dans un autre domaine que la spiritualité. Eux aussi, lorsqu’ils essayent de mener un style de vie mondain, rien d’exceptionnel, leurs disciples perdent foi en eux. Idem pour les leaders politiques. Supposez qu'un leader politique soit licencieux, aient des faiblesses, alors les gens qui essayent de le suivre n'auront plus de respect pour lui. Eux aussi doivent avoir un caractère qui leur est propre, un système de valeurs personnel.
Et qu’en est-il des guides spirituels alors ? Ils doivent être des personnes excellentes. Il ne devrait pas y avoir de double vie, l'une extérieure, l'autre intérieure. Quand le dehors et le dedans ne font plus qu'un, alors on est "sans-effort", et c’est ce qu’on doit devenir. L’intérieur et l’extérieur doivent être travaillés de l'intérieur…. c’est votre intérieur qui doit s’extérioriser. C’est le début de l'Antar Yoga, le Yoga de l'intérieur.

La deuxième étape doit être celle de la perception sans pensée. C'est très important en Occident, car les gens vivent avec les pensées, ils n’ont pas d’autres problèmes de nature rudimentaire. Par exemple, ils sont éduqués de manière à craindre la loi, de manière à être très (conscients de l’hygiène) …à être très à cheval sur la propreté des choses matérielles.

Et donc, lorsqu’ils essayent de s’adapter, c’est à l’intérieur. A l'extérieur, ce sont des gentlemen, mais à l'intérieur, leurs pensées, leurs comportements ne sont pas purs….Par exemple, cela pourrait se manifester par des actes sinistres d'agression contre d'autres pays. Il se peut qu’ils planifient la destruction totale du monde, et ils ne pensent pas mal faire, car ils se battent pour une idéologie, pour une pensée. Tant qu’il existe une pensée, une idéologie derrière, une sorte de discours sublime, ils peuvent faire ce qu’ils veulent. »

Shri Mataji Nirmala Devi, Leysin, Suisse, 14/07/1984
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire