mercredi 15 juin 2011

Les temps ont changé




« A ce moment-là, (à l’époque de l’indépendance de l’Inde) il y avait aussi d'autres problèmes, comme le système de castes et le problème d'esclavage, toutes sortes de choses, de disparités ; certaines personnes étaient traitées comme des personnes inférieures, d’autres comme supérieures, certaines comme des races supérieures et d’autres des races inférieures. Toutes ces choses stupides existaient.

C’est par leur liberté que les être humains ont créé cela, grâce à leur liberté. Mais ce n'est pas vrai, ce n’est pas un fait ni la vérité, mais ils ont créé ce genre de choses...
C'est comme de l’hypnotisme, c’est ce que Je ressens. La façon dont les gens ont accepté l’absurdité du racisme, des multiples différences, de l'esclavage, du système des castes et surtout la maltraitance des femmes. Tout cela est né du choix qui a été donné aux êtres humains de sélectionner le bon du mauvais. Et pour eux, c’était très bien, voyez-vous, c‘était une chose satisfaisante à faire.
Dans ces circonstances, la compassion aurait été gaspillée (en vain) pour ces personnes, l'amour divin aurait été une perte car mentalement, les gens n'étaient pas prêts à comprendre. Vous ne pouviez pas leur dire qu’ils agissaient ainsi car cela venait totalement de leur aveuglement, de leur ignorance, que ce n'était pas une bonne chose pour eux, que cela ne les rendait pas noble, que c’était ignoble, qu’ils faisaient des choses ignobles.

Bien sûr, tant de saints se sont incarnés et ont parlé de la noblesse, du pardon, de l'unité, de l'unicité, ils ont tout dit. De grands visionnaires sont nés, ils ont aussi atteint ce niveau (de conscience) et en ont parlé. Mais les gens n'étaient toujours pas vraiment prêts (à les entendre). Peu à peu, Je pense, leurs enseignements ont commencé à opérer chez les gens. »



Shri Mataji Nirmala Devi, Adi Shakti puja, Cabella, Italie, 06/06/1993
Peinture: L'abolition de l'esclavage dans les colonies françaises en 1848, huile sur toile d'Auguste François Biard
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire