lundi 13 juin 2011

L'amour détaché



« ... Ce pouvoir de l'amour change toute l'atmosphère. Les gens voient comment vous vous sacrifiez et à quel point vous êtes noble avec votre famille. Cette dignité peut s’observer très facilement chez les Sahaja Yogis: grâce à cette compréhension noble de la vie, ils essaient d'être très patients, doux avec leur famille et tentent de les conduire sur le droit chemin. En même temps, quand ils aident leurs familles et essayent de faire évoluer leur compréhension, ils peuvent méticuleusement s’attacher à ne pas céder trop facilement au sein de la famille.

Grâce à cette illumination, le détachement est possible, et la pouvoir d’un amour détaché est le plus grand. Cet amour détaché est comme la sève de ces arbres qui monte de la Terre Mère, va jusqu’à la plus petite des feuilles, puis soit s’évapore soit retourne à la Mère Terre. Il ne reste pas dans une seule fleur ou une seule feuille, car il l'aimerait, mais nourrit toutes les parties de l'arbre, quel que soit le besoin, et n'est pas attaché. Mais s'il s'empêtre ou s’implique dans une seule fleur ou une seule feuille, l'arbre mourra ainsi que cette feuille ou cette fleur.

Ainsi l'amour détaché ne fait que donner et n'attend rien en retour. S’il désirait quelque chose, ce serait une prospérité et une bonté totales pour l’arbre. De même, une personne pleine de bonté qui est Sahaja Yogi se comporte bien envers sa famille, envers ses amis, envers tout... »
Shri Mataji Nirmala Devi, Adi Shakti Puja, synopsis, Tagliatti, Russie, 03/08/1993

Le détachement est une notion difficile à comprendre. Ce n'est pas de l'indifférence ou une séparation d'avec la famille ou les êtres aimés. On peut se trouver à des kilomètres les uns de autres en étant dépendants, attachés à quelqu’un. Le détachement est lié à la confiance, à un sentiment de sécurité intérieure qui fait que l’on ne s’inquiète pas inutilement pour les autres : ainsi les sentiments sont libérés.
C’est une façon d’aimer sans se sentir propriétaire de quelqu’un, sans non plus chercher une reconnaissance pour l’amour qu’on donne. En ce sens, on parlerait d’amour gratuit.

L’attachement naturel et essentiel que le bébé ressent envers sa mère et que la mère renvoie à l’enfant n’est pas le contraire du mot détachement. Ce lien d’amour vital pour la construction d’un enfant, surtout dans la petite enfance, ne s’oppose à un amour détaché ? Au contraire il en serait l’exemple parfait : la mère donne à son enfant sans attendre quelque chose en retour et sacrifie beaucoup de sa personne pour son petit. Le manque de détachement serait par exemple dans ce contexte, un type d’amour possessif ou exclusif qui couperait l’enfant du reste de la famille, qui ne permettrait plus à la mère d’aimer son conjoint. L’amour est une énergie qui doit s’écouler envers tous et ne doit pas isoler les êtres mais les rapprocher.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire