dimanche 27 mars 2011

La mortification n'est pas une voie spirituelle


« Les gens ont parlé de Dieu, ont créé une autre croyance en disant qu'ils faisaient le travail de Dieu. Au nom du travail de Dieu, les femmes se sont attachées les cuisses et ont raclé leur propre chair. Imaginez! Au nom de Dieu, des choses horribles ont été faites.

L'explication de cela, c’est que vous devez vous mortifier. Pourquoi devriez-vous vous mortifier? "Parce que le Christ l’a fait". Êtes-vous le Christ? Et cela signifie quoi que le Christ ait accompli, c’est en pure perte, et qu’il faut que vous y ajoutiez votre propre (touche) !
Tout ce qui a été accompli a été plus que suffisant parce que le Christ était le prince, et si un prince doit être soumis à la mortification, en quoi est-ce si formidable ? Il l'a déjà accompli et il l’a fait pour nous. Il doit être illuminé en notre être intérieur et c'est ainsi que nous devons obtenir notre Réalisation. »
Shri Mataji Nirmala Devi, conseil à Hampstead town Hall, Angleterre , 31/03/1983

La mortification vient des écrits de Saint Paul car il oppose la vie "selon l’Esprit" qui viendrait du Christ, à la vie "selon la chair" qui serait le péché :
« Si vous vivez selon la chair, vous mourrez. Mais si par l’Esprit vous faites mourir les œuvres du corps, vous vivrez » (Rm 8,13)
« Mortifiez donc vos membres terrestres : fornication, impureté, passion coupable, mauvais désirs, et cette cupidité qui est une idolâtrie… » (Col 3,5).
En Latin, le terme « mortificare » se traduit par « faire mourir » et a donné « mortifier » en français, c’est pourquoi le terme de mortification est entré dans le vocabulaire chrétien.
Le corps est un instrument, c’est aussi le temple de Dieu, et le tourmenter ne peut aider le mental à trouver la spiritualité. La discipline peut aider à s’élever de certains conditionnements et à dépasser certains besoins, mais elle dérive vite vers du sado-masochisme, si on pousse trop loin l’ascétisme.
De nos jours, on dirait que cette idée de scinder la personne en deux personnalités totalement opposées, ne peut engendrer que névroses et psychoses.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire