vendredi 7 janvier 2011

Etablir la conscience sans doute selon Sahaja Yoga


« ... Le dernier stade (de l'évolution), c'est celui du Virata, l'état que vous devez atteindre... Une fois que vous pénétrez le Virata, toutes vos idées de séparation, de différentiation disparaissent. Vos idées de race, de nationalité, de ville, de village, ou autres n'existent plus. À ce niveau, vous n'appartenez plus à un endroit. Vous appartenez à chaque lieu et vous n'appartenez à aucun ...

Rien ne vous dérange parce que vous êtes dans l'état du Virata et que tout est absorbé par le Virata ... Le Virata doit souffrir, mais pas vous. C'est pourquoi c'est le meilleur état et Je veux que vous tous l'atteigniez pour devenir entièrement libre.
Rien ne peut vous influencer, vous impressionner, rien ne peut vous dissuader, mais vous vous appuyez sur votre estime de vous-même et sur la compréhension que vous êtes ... connecté à ce pouvoir, et que vous êtes un citoyen du Royaume de Dieu …

Toute votre attention devrait se déployer ainsi : "ce n'est pas seulement à moi, c'est à tout le monde, cela appartient à tout le monde; tout le monde a ce droit," sur ce genre de choses, quand l'attention se déplace du particulier au collectif, ce que nous appelons "vestiti te sumestiti" en Sanskrit. Et une telle personnalité est alors la plus efficace pour tout type de travail collectif ...

Donc, nous devons essayer de nous élever au-dessus du Vishuddhi, la partie du discernement, et à là, nous ne pouvons jamais douter de Sahaja Yoga et c'est ainsi que la conscience sans doute (nirvikalpa) peut s'établir en nous ... »
Shri Mataji Nirmala Devi, Shri Krishna Puja, Cabella, Italie, 16/08/1992
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire