dimanche 3 février 2013

De quelle nature est votre colère ?

Shri Mataji: Si vous avez des questions, posez-les moi.
Question: Quand nous nous fâchons, est-ce que notre colère vient juste de notre tendance à réagir comme ça?
Shri Mataji: Vous voyez, si vous êtes en colère à l’intérieur de vous-même, et si vous êtes sûr de ne rien faire de mal, pour un Sahaja Yogi, il n'est pas nécessaire d’exprimer extérieurement que vous êtes en colère. Ce n’est pas nécessaire. Cette colère est en elle-même un pouvoir. Et vous devriez faire un "bandhan" et tout ce que vous voulez faire. Mais vous ne devriez pas montrer que vous êtes en colère. Vous devriez rester absolument silencieux, parce que vous pouvez le faire, vous êtes dans l'axe, vous n'êtes pas à la périphérie. En fait, la colère sert juste à (vous faire) voir votre colère, et à utiliser cette colère pour un but. Et une fois que vous commencez à faire cela, la colère va elle-même opérer sur les  choses. Cette colère va agir sur la personne. Et vous serez  étonné  de voir, comment- mais vous devez apprendre à voir votre colère qui agit. Toutes ces choses sont importantes.
Vous avez vu que, parfois, simplement crier sur les "bhoots" les fait partir, et beaucoup de personnes aliénées ont été guéries comme ça. Mais vous ne faites pas cela, c'est pour moi. Vous devez toujours être convenable, avec de bonnes manières et tout ça. Mais si la colère vient de votre tempérament ou d'une tendance ou est hors de contrôle, alors c'est une mauvaise chose. S'il s'agit d'une perte de contrôle, alors c'est une mauvaise chose. Si vous vous mettez en colère parce que vous avez perdu le contrôle, alors c'est une mauvaise chose. Je peux être très en colère, mais Je me contrôle totalement. Je sais pourquoi Je suis en colère, où est le "bhoot" est, comment il s'enfuit, Je peux le voir. Mais vous ne pouvez pas voir le "bhoot", vous ne pouvez rien voir. Il n'y a donc aucun besoin de vous mettre en colère, de montrer votre mauvaise humeur.

Mais si vous avez de la colère, qui par exemple, vous rend incontrôlable, alors il y a un mantra pour cela: celui de "shanti" (la paix). "Ya Devi sarva bhuteshu, Shanti rupena samsthita. " (A toi la Déesse qui réside en tant que Paix en tous les êtres) Vous devez demander cette béatitude, cette paix. C'est un mantra pour vous. Pour contrôler votre mauvaise humeur, vous devez vous dire : "Ya Devi sarva bhuteshu, Shanti rupena samsthita." Car "shanti" c’est le point, le point axial à partir duquel vous êtes témoin de tout. Vous êtes en "shanti", vous êtes en paix. Vous n'êtes pas dans la tourmente, même si vous êtes en colère. Vous n'êtes pas dans la tourmente. Ce qui se met en colère, c'est le pouvoir, et le pouvoir prend en charge. Mais à moins d’atteindre ce point, ce que vous devez faire, c’est vous mettre dans une position où vous êtes paisible. Donc, Je pense que c'est un très bon mantra à dire, "Ya Devi sarva bhuteshu, Shanti rupena samsthita." Pouvez-vous dire cela? (Le public récite le mantra) Ainsi, la paix, "shanti", est votre forteresse.

Mais la paix ne signifie jamais lâcheté, n’appelez jamais paix ce qui est de la lâcheté. Une personne calme n’est jamais lâche, car rien ne peut transgresser ni écraser la paix. Il est impossible que la lâcheté et la paix aillent de pair, jamais. Mais votre pouvoir est à l'intérieur, pas à l’extérieur. Aussi ne montrez pas la puissance de votre colère extérieurement. Mais juste une légère colère envers quelqu’un, vous verrez qu’elle sera efficace. Mais avant tout, vous devez établir cette attitude intérieure où vous êtes " ancré" au centre, où vous ne laissez pas la colère vous monter à la tête. C’est l’évolution, c’est l’évolution qui vous mène à la paix. Alors une autre question? C’est bien, vous êtes satisfait maintenant ? Vous devriez connaître ces deux façons : l’une est une colère détachée, ce qui est tout à fait correct. La colère qui vous implique, travaillez à la changer. Donc, voyez par vous-même ce qu’il en est.
Shri Mataji Nirmala Devi, conseils aux yogis sur l’importance de la dévotion, Nirmala Palace, Londres, 06/08/1982

Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire